Les médecins du travail peuvent à nouveau prescrire des arrêts de travail et réaliser des tests

Un décret du 13 janvier 2021 vient d’autoriser à nouveau les médecins du travail à prescrire des arrêts de travail.

Il les autorise également à réaliser des tests.

Sauf changement cette règle s’appliquera du 15 janvier 2021 au 16 avril 2021.

Délivrance d’arrêts de travail et certificats d’isolement

Les médecins du travail peuvent prescrire ou renouveler des arrêts de travail pour les salariés atteints ou suspectés d’infection au covid-19.

Par ailleurs, ils peuvent aussi établir un certificat médical pour les salariés vulnérables aux formes graves de covid-19 en vue de leur placement en activité partielle.

Forme de l’arrêt de travail et du certificat

Le médecin du travail établit l‘arrêt de travail (modèle cerfa) et le transmet sans délai au salarié et à l’employeur.

 Le salarié doit ensuite adresser le document à l’assurance maladie dans les 48 heures.

Pour les salariés vulnérables, le médecin du travail établit la lettre d’avis d’interruption de travail sur papier libre.

Le médecin transmet ensuite cette déclaration sans délai au salarié, qui l’adresse à l’employeur aux fins de placement en activité partielle.

Prescription et réalisations de tests

Le médecin du travail et, sous sa supervision, d’autres professionnels de santé des services de santé au travail peuvent prescrire et réaliser des tests de détection du SARS-CoV-2.

Les intéressés peuvent réaliser les actes suivants :

– prélèvement dans le cadre d’un examen de détection du génome du SARS-CoV-2 par RT-PCR inscrit à la nomenclature des actes de biologie médicale ;

– prélèvement et analyse réalisés dans le cadre d’un examen de détection du génome du SARS-CoV-2 par détection antigénique inscrit à la nomenclature des actes de biologie médicale.


Posted

in

,

by

Tags: